CV

En quelques mots…:

…pour me présenter en quelques phrases, je suis rentré dans le monde des sons très jeune, par la musique. Fils de contrebassiste et donc bercé dès ma naissance par le son chaleureux de la contrebasse, j’ai choisi d’étudier les percussions classiques.

A cette époque je me plaisais à m’enregistrer avec un poste cassette mais c’est le jour ou l’on m’a offert mon premier dictaphone, avec un petit microphone, que mon attrait pour le son, au sens plus large, s’est confirmé. Je rentre donc au DMA (Diplôme des Métiers d’Arts à Nantes) en section régie son du spectacle vivant, puis, y découvrant la création sonore je poursuis et termine mes études à l’Ensatt (Lyon) dans la section « réalisation sonore » dirigée par Daniel Deshays.

Par la suite j’intègre et suis le travail de plusieurs compagnies de théâtre, dont principalement Les Hommes Approximatifs depuis 2009, et travaille régulièrement pour la danse et la radio. J’essaie d’aborder le travail de créateur sonore avec une dimension « pédagogique » basée sur l’échange et la recherche d’un vocabulaire commun avec les artistes metteurs en scènes, réalisateurs ou chorégraphes, là ou le monde du sonore est sans doute plus impalpable, personnel, que celui des images.

Passionné de prise de son et d’images, je réalise par ailleurs mes propres créations radiophoniques dans lesquelles je me plait à développer un univers du « réel », proche de la photographie sonore, m’attachant avant tout à la musicalité des mots et des sons.

 

…et quelques références :

Au théâtre et en danse je crée le son pour les Hommes Approximatifs (Caroline Guiela Nguyen), Matthias Langhoff, Jean-Louis Hourdin, Richard Brunel, Olivier Maurin, Angélique Clairand, Samuel Theis, Dimitri Klockenbring, Frédéric Céllé… Je reçois en 2018 le prix jeune talent SACD avec l’ensemble de la compagnie des Hommes Approximatifs.

En 2010 je fonde le collectif de création radiophonique « Le sillon ».

A la radio je collabore comme réalisateur/créateur sonore notamment avec Alexandre Plank pour France Culture, et reçois en 2016 le prix Italia ainsi que le grand prix de la fiction radiophonique de la SGDL pour “Le chagrin, Vincent et Julie”.

chorale 4 sans fond

— CV complet —

CV 2015 Antoine RICHARD

2017-2018

              « sur la touche » , création sonore documentaire, réalisation, prise de son et mixage Antoine Richard

      – « Je suis la bête» , de Anne Sibran, par la Cie des 3 Parques, m.e.s et interprétation Julie Dellile

      – « Certaines n’avaient jamais vu la mer» de Julie Otsuka, m.e.s Richard Brunel

2016-2017

      – « Saigon» par la Cie des Hommes Approximatifs, m.e.s Caroline Guiela Nguyen

      – « Sédiments» pièce radiophonique diffusée au festival “Par le monde”, Scène Nationale de Montbéliard

      – « La bataille d’Eskandar» de Samuel Gallet, réalisation  Laure Egoroff  diffusé sur France Culture, mars 2017

2015-2016

      – « Mon grand Amour» par la Cie des Hommes Approximatifs, m.e.s Caroline Guiela Nguyen

      – « Le choc des reines» par la Cie le Grand jeté, chorégraphie Frédéric Cellé

2014-2015

      – « Le Chagrin, Vincent et Julie» d’apres Le chagrin, spectacle des Hommes Approximatifs. France Culture, Juin 2014 (Prix Italia 2016 / Grand prix de la SGDL)

      « Eddy Bellegueule» de Edouard Louis, m.e.s Richard Brunel

       – « Le Chagrin» par la Cie des Hommes Approximatifs, m.e.s Caroline Guiela Nguyen

       – « A l’orée du bois» de et par Claire Galopin

       – « Une longueur d’avance» par la Cie le Grand jeté, chorégraphie Frédéric Cellé

2013-2014

       – « Peut être une nuit » spectacle musical, par la Cie des Hommes Approximatifs

       – « Ce que j’appelle disparaître » forme autofictionnelle portée par Benjamin Moreau

       – « Elle Brûle » par la Cie des Hommes Approximatifs, m.e.s Caroline Guiela Nguyen

              – « Tupp’ » de Nasser Djemaï, par Angélique Clairand et Hervé Dartiguelongue

2012-2013

       – « Jean la chance » de Bertolt Brecht, m.e.s Jean-Louis Hourdin

               – « Europe connexion #10» de A. Badea, diffusé sur France Culture, Juin 2013

              « Dans le Sillon du Ville-de-Montereau» diffusé sur France Culture, Mars 2013

2012-2013

      – « En courant, dormez ! » de Ozira Hirata, m.e.s Olivier Maurin

      – « Le Bal d’Emma» par la Cie des Hommes Approximatifs , m.e.s Caroline Guiela Nguyen             

      « Ses mains », conception et m.e.s Caroline Guiela Nguyen

2011-2012

     – « Les criminels » de F. Bruckner, m.e.s Richard Brunel

     – « Auteur de Haïku autoroutiers » de M.Bertholet, diffusé sur France Culture, Fev 2012

     – « Juste la fin du monde », m.e.s Samuel Theis, lauréat du concours 2011 du Theatre13

2010-2011

     – « Violetta» diffusé à l’université d’été de Phonurgia Nova, à Arles. Juillet 2011

     – « Mongol», de Karine Serre, par la cie du Théatre du Rivage, m.e.s Pascale Daniel-Lacombe

     – « Se souvenir de Violetta», par la Cie des Hommes Approximatifs, m.e.s Caroline Guiela

     – « Fando et Lis», de F. Arrabal, par la Cie La Maison Jaune

2009-2010

     – « En aparté », musique contemporaine/théatre par la cie D’un instant à l’autre.

     – « Le misanthrope » m.e.s par Dimitri Klockenbring, laureat du concours 2010 du Theatre13

     – « J’ai trop trimé » par la compagnie Théatre des turbulences, m.e.s de Stella Serfaty

2008-2009

             – « Couleurs Sonores » Installation sonore/séance d’écoute par les Ateliers des Malentendus

     – « Gertrud » d‘Heinar Shleef, lecture mise en son, dirigée par Alexandre Plank et Caroline Guiela Nguyen

     – « Les nuits blanches » de F. Dostoïevski, par la Cie La Maison jaune

     – « Je suis en colère mais ça me fait rire » par la cie Jean Louis Hourdin

     – « Hamlet-Cabaret » de W.Shakespeare / H. Muller, m.e.s de Matthias Langhoff

2007-2008

     – « Mauser » de H. Muller, m.e.s de Matthias Langhoff

     – « Britanicus » de J. Racine, m.e.s de Joseph Fioramente

     – « Un Légume » de S. Fitzgerald, m.e.s de Philippe Delaigue

     – « Iphigénie » de J. Racine, m.e.s de Joseph Fioramente